Thomas découvre la douloureuse blessure de Gabriel !

30 juillet 2019 22:49

Alors qu’il dort sur le canapé, Gabriel rêve d’un Prêtre qui le condamne à mort au nom du père et se réveille en sursaut. Thomas lance : « Tu as fait un cauchemar. Ça va ? ». Le Docteur Riva confie : « Y’a un Prêtre qui voulait me tuer au nom du Père et moi je me mettais à bégayer ». Son mari est étonné : « Mon pauvre chéri. Si tu te mets à bégayer pendant tes rêves maintenant »… Gabriel dit : « C’est pas grave. Ça va passer ». Thomas explique : « Tu sais, en même temps c’est assez révélateur les rêves. C’est le déversoir de nos angoisses. Si ça se trouve, ton inconscient essaie juste de te dire quelque chose ».

Le Docteur Riva l’interroge : « Comme quoi ? Que je suis un catholique refoulé ? ». Le fils de Roland donne son avis : « Comme quoi t’aurais un problème avec ton père ». Gabriel s’énerve : « Mais arrête avec mon père ! C’est bon ! ». Thomas le questionne : « Mais pourquoi tu veux pas admettre que c’est un problème psychologique ? Je te rappelle quand même que ton coming-out avec ton père a été un vrai désastre ! ». Son mari reconnaît : « Je ne suis pas au top en ce moment ». Le fils de Roland a la raison : « Inconsciemment, tu souffres du manque d’amour de ton père et du manque de respect total ». Le Docteur Riva affirme : « Je m’en fous de ça ! J’ai tourné la page ! Il m’a jamais aimé. C’est comme ça. C’est la vie ». Thomas tente de savoir : « Et toi ton père, est-ce que tu l’aimes ? ». Gabriel confirme : « Evidemment que je l’aime ». Son mari constate : « Tu souffres simplement de ne pas pouvoir lui dire et lui montrer ».

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, France 3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2019)