Jeanne fait une TERRIBLE découverte dans les affaires de Vincent !

27 juillet 2019 01:26

Alors que Vincent rentre à la maison, Jeanne lance : « Je n’ai pas eu le temps de faire les courses alors j’ai pris des lasagnes chez le traiteur. Ça te va ? ». Il réplique : « Super ». Elle lui demande s’il a pris le courrier. Son compagnon confirme et le dépose sur le comptoir de la cuisine. Au milieu des papiers, la directrice de l’hôpital Marseille-Est découvre une liste de prénom pour le bébé de Céline : « Je peux savoir ce que ça faisait dans ta poche ? ». Le manager de GTS cherche une excuse : « J’ai dû l’embarquer par erreur ». La fille d’Anémone flippe : « C’est toi le père, c’est ça ? ».

Vincent est catégorique : « Ah non, pas du tout. Je ne sais même pas comment tu peux imaginer un truc pareil ». Jeanne se justifie : « Tu l’accompagnes chez le gynécologue, tu cherches des prénoms avec elle pour son bébé. Alors t’as raison, je vois pas pourquoi j’imagine un truc pareil ». Son compagnon confie : « C’est juste un jeu qu’on a fait au bureau, comme ça ». La directrice de l’hôpital Marseille-Est lui demande des explications : « Attends, si t’es retombé amoureux d’elle, tu me le dis ? Dis-moi ce qui se passe là. Je comprends pas ». Vincent annonce : « Mais il se passe rien. C’est juste qu’elle n’est pas très entourée et que je lui donne un petit coup de main, c’est tout, voilà ». Jeanne balance : « Mais tu peux pas me demander d’accepter que t’accompagnes ton ex pendant toute sa grossesse ! ». Son compagnon lui suggère d’arrêter de la voir comme une ex : « Je t’assure c’est juste une amie. Je l’aide. Et c’est tout ». La fille d’Anémone poursuit : « Tu l’aides dans quelque chose de très intime. En fait tu prends la place d’un compagnon qu’elle n’a pas ». Vincent la rassure : « Le bébé arrive bientôt. Y’en a plus pour longtemps de toute façon ». Jeanne termine : « Sauf que moi je sais pas si je vais réussir à tenir le coup, tu vois ».

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, France 3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2019)