Abdel forme Luna

27 juillet 2019 01:24

Au cabinet, Abdel prépare Luna pour l’interrogatoire qu’elle devra sans doute subir après le casse et il n’y va pas de main morte : « Où étiez-vous le jeudi 1er août en fin d’après-midi ». Elle réplique : « Avec mon ami Mouss au centre de rééducation ». L’avocat lance : « Il faut confirmer ? ». La fille de Mirta répond que oui : « Absolument ». Il lâche : « Donc vous ça vous pose aucun problème qu’il aille en prison pour faux témoignage ? C’est pas très sympa de faire ça à ses amis ! ». La patronne du Celeste s’énerve : « Non mais oh ! Vous êtes qui pour me parler comme ça ? ». Abdel tente de lui faire comprendre : « Tu ne peux pas craquer comme ça à la première question ». Elle se justifie : « Ah mais non. Je ne craque pas. Je me fais respecter. C’est tout ».

L’avocat continue : « Ok. Qui d’autre vous a vue au centre ce jour-là ? ». Luna annonce : « Personne ». Le fils de Karim essaie de la déstabiliser : « Donc vous n’avez pas été saluer votre infirmier, celui qui vous aide depuis des mois ? C’est pas gentil ça ! ». L’ex de Sacha dit : « Vous allez salut le Commissaire à chaque fois que vous allez voir un collègue ? Pas mal ça ? ». Il reconnaît que ça marche mais trouve toutefois qu’elle est un peu trop détachée : « Je ne sais pas ce qu’on peut essayer. Sers-toi de ton handicap. Les flics n’ont pas l’air comme ça mais c’est des gros tendres ». Luna lui propose de flipper un peu et trouve une histoire : « Vous voulez que je vous dise pourquoi je n’ai pas été voir Bertrand ? Parce que j’avais honte. Parce qu’il y a des choses qu’on ne peut pas partager avec tout le monde. Je peux pas contrôler ma vessie. Vous comprenez ce que ça veut dire ? Tous les jours je me pisse dessus. Ça y’a qu’à Mouss à qui je peux en parler. Alors arrêtez de me poser des questions parce que moi j’en peux plus ! Je peux faire plus gênant si tu veux ». Abdel la félicite : « C’est vachement bien. C’est parfait. Ça ira je crois ».

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, France 3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2019)