Gabriel : Son rendez-vous chez l’orthophoniste ne se passe pas comme il l’espérait !

25 juillet 2019 18:02

Comme il n’arrête pas de bégayer et sur les conseils de Babeth, Gabriel se rend chez une orthophoniste. Alors qu’il est dans la salle d’attente elle arrive : « Gabriel Riva ? Votre enfant n’est pas là ? ». Il réplique : « C’est moi Gabriel. C’est moi qui vient consulter ». Elle s’excuse : « Pardon. Je n’ai pas beaucoup d’adultes qui viennent me voir. Alors, qu’est-ce qui vous amène ? ». Le mari de Thomas annonce : « Ça fait une semaine que j’ai un petit souci de bégaiement sûrement passager mais je préférais venir vous voir ».

Madame Smolikovski constate : « Vous ne bégayez pas là. Votre diction est très fluide ». Il explique : « C’est par intermittence. Donc, j’ai passé des examens médicaux, une IRM. Je pensais que ça pouvait être une tumeur mais manifestement c’est pas ça ». Elle est surprise : « Une tumeur, carrément ? ». Il confie : « Oui. Je suis médecin. Donc les collègues ont paniqué tout de suite. Au final tout est normal. Mais le problème est encore là ». L’orthophoniste lâche : « Le bégaiement est un phénomène complexe qu’on a encore du mal à bien comprendre. Ses causes peuvent être polyfactorielles, génétiques, psychologiques ». Le père de Thérèse et Baptiste dit : « Moi je veux juste m’en débarrasser ». Pour commencer, Madame Smolikovski décide de lui donner des exercices de relaxation puis de respiration et d’articulation : « Diriez-vous que vous êtes quelqu’un d’anxieux, d’impulsif ? ». Il répond : « Non. Pas tellement ». Elle poursuit : « Ses exercices vont vous aider à reprendre le contrôle de votre parole dans la détente et ainsi atténuer le bégaiement pour que vous puisez apprendre à vivre avec votre pathologie, tout simplement ». Gabriel balance : « Je crois qu’on s’est pas bien compris là ! Je ne veux pas vivre avec ! ». Madame Smolikovski lui demande son adresse mail pour lui envoyer des fichiers audios pour qu’il puisse s’entraîner chez lui.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, France 3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2019)