Karim essaie de savoir ce que les policiers savent du casse et de ses propres affaires !

24 juillet 2019 07:01

Au commissariat, Patrick lance à Karim : « Alors si je comprends bien vous êtes venu vous voir alors que vous n’avez rien à nous dire ? ». Il réplique : « Je pensais que c’était vous qu’il alliez m’expliquer pourquoi vous me suiviez ». Le Commandant Nebout est surpris : « Maintenant c’est les voyous qui viennent demander des comptes aux flics. On aura tout vu ». Le père d’Abdel lui rappelle : « Je suis rangé moi. Vous le savez très bien ». Jean-Paul lâche qu’ils avaient de bonne raison de le suivre : « On n’a pas de temps à perdre nous tu vois ».

Le mari de Babeth lâche : « Pavel, ça vous dit quelque chose ? ». Karim confirme : « Plus ou moins. J’en ai entendu parler, comme tout le monde ». Patrick annonce : « Il paraît que vous avez une grosse ardoise chez lui et qu’il n’est pas très commode sur les délais de remboursement ». Le père d’Abdel est agacé : « Même si c’était vrai, c’est pas votre problème ! ». Le Commandant Nebout dit : « Un problème à 300 ou 400 000 balles ! ». Le compagnon d’Elsa confie qu’il a été réglé : « J’ai remboursé mon prix il y a très longtemps ». Le Lieutenant Boher l’interroge : « C’était pour quoi ce prêt ? ». Il répond : « J’avais besoin d’investir dans une nouvelle société. Une boutique de cigarettes électroniques ». Patrick balance : « 400 000 balles pour des clopes ? Vous avez racheté l’usine ou quoi ? Je crois que vous me prenez pour un con là ! ». Karim poursuit : « Ok, j’avais des dettes. Mais c’est quoi votre truc là ? Vous voulez me donner des conseils en comptabilité ? Je suis dit que c’est réglé ! ».

Peu après, Jean-Paul montre à Karim une photo de Mirta et lui en train de s’embrasser : « Alors comme ça t’as une nouvelle petite amie ! ». Il réplique : « Mais vous êtes vraiment des fouilles merde ! ». Le Lieutenant Boher demande : « Elle en pense quoi Elsa ? ». Le père d’Abdel s’énerve : « Ah parce que vous êtes conseillers conjugaux aussi ? Elle est en Guadeloupe ». Patrick tente de lui faire comprendre : « Nous la seule chose qu’on veut, c’est que vous ne reveniez pas dans nos radars ». Le père de Lucie dit : « On a rien de personnel contre toi tu sais ». Karim termine : « Alors si je comprends bien on s’est tout dit. Commandant. Jean-Paul ».

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, France 3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2019)