Fabienne Carat (Samia) se confie sur sa participation à la série Alice Nevers

13 juin 2019 13:31

fabienne caratFabienne Carat (Samia) sera ce jeudi 13 juin 2019 à 21h00 sur TF1 dans un épisode inédit de la série Alice Nevers. La comédienne va se glisser dans la peau d’Agathe, une femme perdue qui se retrouve impliquée dans la vie d’enfants migrants. Malheureusement pour elle, son engagement ne va pas plaire à tout le monde… Dans une interview accordée au magazine Télé-Loisirs, Fabienne Carat s’est confiée sur ce rôle poignant.

Qu’est-ce qui vous a séduit dans le personnage d’Agathe ?

« J’ai trouvé son investissement incroyable pour aider des enfants migrants. C’était super à jouer. Elle les rencontre et elle s’investit d’une mission comme si sa vie en dépendait, comme si elle était anesthésiée par la douleur. Elle fonce comme une dingue, on ne sait pas si elle est folle ou si elle est très généreuse… Dans l’épisode, Agathe rencontre un jeune avocat qui lui explique les textes de lois. Cette scène a un aspect un peu pédagogique. En réalité, on ne sait pas trop les droits qu’on a, on ne sait pas s’il s’agit de devoirs, s’il y a des lois qu’on ignore qui nous feraient devenir nous aussi des hors-la-loi… Ça va aider les gens à comprendre pas mal de choses ».

Le sujet des migrants fait débat en France. Est-ce un thème qui vous tient à coeur ?

« Ce qui fait débat en France, c’est surtout le fait de les accueillir. Dans cette histoire, ils ne veulent pas rester, ils veulent retrouver leur famille en Angleterre. Agathe ne réfléchit pas à tout ça, elle veut juste qu’ils soient heureux. Elle les soutient jusqu’au bout et est obligée de devenir « passeuse ». L’épisode traite aussi de tous les gens autour d’elle qui lui mettent des bâtons dans les roues, jusqu‘à aller au meurtre. Le sujet « Est-ce qu’on les garde ? » n’est donc pas vraiment abordé ».

Choisir un rôle qui véhicule un message est-il important pour vous ?

« Ce n’est pas important, c’est essentiel ! Donner des messages aux gens en les faisant pleurer ou en les faisant rire, leur donner des clés pour être heureux, leur faire comprendre que leur vie est jolie… Toutes ces choses-là sont mon but et ma motivation principale dans mon métier. Je ne ferai jamais un projet s’il n’y a pas de message. Jamais ».

A cause de votre engagement envers France 3, devez-vous demander des autorisations particulières pour rejoindre d’autres projets ?

« Absolument pas, je suis totalement libre. J’ai un contrat de « guest », j’en suis très heureuse car cela me permet de faire ma profession d’actrice en restant libre. C’est primordial pour moi car je fais ce métier ne sachant pas ce que je vais faire demain, en acceptant la précarité et la peur et en risquant surtout d’être heureuse et surprise. J’ai toujours la même fougue et la même passion qu’à mes 20 ans lorsque je suis arrivée à Paris ».

Aimeriez-vous être la star de votre propre série ?

« Pourquoi pas, si le projet me plaît ! Je pense qu’aucun acteur ne refuserait de défendre une série à bras le corps. Mais j’ai aussi des projets et des envies de cinéma… J’étais d’ailleurs récemment aux Etats-Unis et à Cannes pour des choses qui sont en cours de développement ».

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, France 3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2019)