Le Capitaine Blanco croit Patrick coupable de tout faire pour coincer ses ennemis !

10 avril 2019 18:50

Au commissariat, le Capitaine Blanco lance à Patrick : « Donc je répète ma question… Comment ces 10 000 euros qui étaient sous scellés se retrouvent vos affaires ? ». Il réplique : « Je vous l’ai dit 20 fois : je ne sais pas ! ». Le professionnel de l’IGPN lâche : « Vous êtes Commandant de police. Si un suspect vous répond ça vous vous dîtes qu’il vous prend pour un con, non ? ». Le mari de Babeth cherche à savoir : « Et vous pensez qu’en tant que Commandant de police j’aurais été assez con pour prendre 10 000 euros dans les scellés et les planquer dans mon casier ? ». Le Capitaine Blanco répond : « Je dirais plutôt impatient. Vous avez le profil du flic qui lâche rien. Quitte à aller trop loin pour obtenir ce qu’il veut ». Patrick demande : « Vous me soupçonnez de quoi là ? ». Le professionnel de l’IGPN balance : « Quand vous avez un type dans le nez vous êtes capable de tout pour le faire tomber ! ».

Le Commandant Nebout explose : « Dans le cadre de la loi, oui ! ». Le Capitaine Blanco poursuit : « Messaoud resurgi. C’est votre ennemi personnel. Il vous échappe de peu la semaine dernière. On a une victime sur le carreau. Et là, vous n’avez plus qu’une idée en tête, c’est le faire tomber ». Patrick le questionne : « Et le rapport avec les 10 000 euros ? ». Le professionnel de l’IGPN explique : « Le fourgue de Messaoud c’est bien votre seule piste pour remonter jusqu’à lui ? Comment être sûr de le faire parler ? En créant des preuves de toutes pièces ». Le mari de Babeth balance : « Donc, vous faites les questions et les réponses là ? ». Le Capitaine Blanco est catégorique : « Vous avez pris ces 10 000 euros dans les scellés pour faire pression sur lui ». Patrick hurle : « C’est n’importe quoi ! Je ne l’ai pas fait ! Je n’utilise jamais ce genre de méthode ! Jamais ! ». Le professionnel répète une fois de plus : « Alors comment ces 10 000 euros qui étaient sous scellés se retrouvent dans vos affaires ? ». Le Commandant Nebout affirme qu’on a essayé de le piéger : « C’est ça que vous devez chercher, ça ».

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, France 3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2019)