Guillaume Delorme (Hadrien Walter) se confie sur la cassure du couple Boher : « C'est intéressant de déstabiliser les relations dont les fans ont l'habitude »

 

Guillaume Delorme (Hadrien Walter) se confie sur la cassure du couple Boher : « C’est intéressant de déstabiliser les relations dont les fans ont l’habitude »

04 / 04 / 2019

 

Après avoir changé de vie professionnelle, Samia a trouvé son nouveau projet : lancer une application permettant aux utilisateurs d’être géolocalisés par la police en cas d’agression. Mais elle ne se doutait pas que cette appli allait l’amener à rencontrer l’amour. L’acteur Guillaume Delorme, connu pour son rôle dans la série de TF1 La vie devant nous, incarne ce personnage d’Hadrien Walter. Il s’est confié sur son rôle dans une interview exclusive accordée au magazine Télé-Loisirs.

Qui est Hadrien Walter, votre personnage dans Plus belle la vie ?

Guillaume Delorme : « C’est un avocat et un député, qui a le soutien de sa belle-famille. Il est candidat à la mairie de Marseille. Il cherche à développer son programme et à défendre des start-up qui font avancer les choses, comme celle de Samia. Leur rencontre professionnelle va tourner au « crush » (au coup de cœur). Dans un échange de bons procédés, ils vont être amenés à se voir pour travailler et vont tomber amoureux ».

Hadrien est-il sincère avec Samia ?

« Pour l’instant, je le vois comme quelqu’un de très sincère et de très honnête. Il va se laisser porter par cette histoire de cœur. Après sa rencontre avec Samia, il refuse de se marier avec sa fiancée, même s’il risque d’avoir plus de difficultés à développer son réseau et sa carrière. Cette histoire pose aussi la question suivante : est-il possible de faire une carrière politique sans soutien ? ».

Aviez-vous déjà eu des contacts avec la production de Plus belle la vie auparavant ?

« J’avais eu une discussion il y a quelques années, mais ça ne s’était pas fait. Ça a très bien fonctionné entre Fabienne Carat et moi. Elle m’a entièrement guidé et aiguillé car elle fait partie de l’ADN de cette série. Cela m’a fait gagner du temps : Plus belle la vie, c’est une industrie, il faut être au diapason tout de suite ».

Avez-vous été surpris par la manière de travailler sur ce feuilleton ?

« C’est surprenant de voir cette industrie qui englobe près de 300 personnes. Il y a beaucoup de monde, ça va très vite, ça laisse peu de place au doute. Il faut être efficace tout de suite. Il y a des répétiteurs le matin, quand on arrive, pour reprendre les textes tous ensemble. Et il y a des coachs, parmi lesquels on retrouve souvent des metteurs en scène avec qui on a travaillé ».

Appréhendez-vous les réactions des fans, qui militent pour que Samia et Jean-Paul se remettent ensemble ?

« On peut le voir comme ça, mais c’est intéressant de déstabiliser les relations dont les fans ont l’habitude, pour voir leurs réactions. Hadrien est un peu « l’élément perturbateur » et je suis curieux de voir ce que ça va donner ».

Le tournage vous a-t-il rappelé votre expérience dans la série La vie devant nous, dans laquelle vous incarniez Barth ?

« C’est vrai qu’il y a aussi un effet bande sur le tournage de Plus belle la vie. Ils se connaissent très bien. J’ai eu le plaisir de participer à des événements avec certains acteurs, pour le Sidaction, notamment. C’est différent de La vie devant nous, car nous avions entre 18 et 23 ans à l’époque. Aujourd’hui, nous en avons 40 ou 50, ce sont des relations d’adultes ».

Les gens vous parlent-ils encore beaucoup de La vie devant nous ?

« Oui, souvent. C’est agréable et j’ai toujours une tendresse pour mon personnage. Je suis toujours en contact avec mes anciens partenaires et ce serait sympa de se retrouver pour d’autres projets. J’ai toujours essayé de développer mes propres projets et de faire appel aux gens que je connais ».

Travaillez-vous sur d’autres projets ?

« Je suis en train de lire une pièce de théâtre, qu’on pourrait faire avec Fabienne Carat, justement. Quand on s’entend bien avec quelqu’un, il faut capitaliser là-dessus ».

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin