Luna est dépitée de ne pouvoir sortir rapidement du centre de rééducation

28 mars 2019 07:54

Alors qu’il installe Luna sur son fauteuil roulant, Bertrand la félicite : « Bravo. Il y a du progrès ! ». Elle réplique : « Ah bah j’espère bien ! J’ai fait plus de sport en trois semaines qu’en 10 ans ». Il explique : « Ce n’est pas qu’une question de sport. Il faut aussi avoir les bons réflexes. Il faut s’habituer à son poids, il faut ressentir son corps ». La fille de Mirta demande : « Ça veut dire que je vais bientôt avoir mon permis fauteuil hein ? Je sors quand ? ». L’infirmier répond : « Ah ça forcément vous allez sortir ».

La patronne du Celeste insiste : « Non mais sérieusement je sors quand ? Regardez j’ai gagné en autonomie, je me déplace toute seule, je fais ma toilette toute seule, je sais me sonder, j’ai rencontré tous les médecins, la nutritionniste, la psy et même l’assistante sociale ». Bertrand dit que ce n’est pas si simple : « Bientôt. Vous venez d’arriver au centre. La plupart des patients restent plusieurs mois ». Luna affirme : « Mais moi je suis prête. Et puis j’ai pas envie de moisir ici ». Il l’interroge : « Pourquoi ? Vous êtes pas bien avec nous ? ». Elle confie : « Bah franchement vous êtes tous très sympas mais ça va… La vie en collectivité, les horaires précises, les consignes, moi c’est pas du tout mon truc ». L’infirmier tente de lui faire comprendre que c’est au médecin de décider si elle peut sortir ou non : « C’est lui qui a toutes les cartes en main ». La fille de Mirta poursuit : « Vous en voyez passer toute la journée des paraplégiques. Quand est-ce que je vais me débrouiller toute seule ? ». Bertrand suppose : « A mon avis nous allez devoir nous supporter encore un peu ». La patronne du Celeste déprime en entendant ça…

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, France 3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2019)