Joakim Latzko (Gabriel) : « Je ne me lasse pas de PBLV. C'est une formidable aventure »

 

Joakim Latzko (Gabriel) : « Je ne me lasse pas de PBLV. C’est une formidable aventure »

15 / 01 / 2019

 

Joakim Latzko (Gabriel) est au cœur de la deuxième intrigue du prime « Secrets » de Plus belle la vie diffusé ce mardi 15 janvier 2019 à 21h00 sur France 3. A cet occasion, il s’est confié dans une interview accordée au Figaro.


Sans révéler trop du contenu de cet épisode spécial, que pouvez-vous dire de ce qu’il se trame autour de votre personnage ?

« C’est toujours difficile de parler sans rien divulguer… Gabriel, qui n’a jamais osé révéler son homosexualité à ses parents, mais qui a également dit à Thomas qu’il était orphelin, s’invente une ou deux fois par an un congrès ou un séminaire pour leur rendre visite. Il ment donc à tout le monde depuis très longtemps. Et voilà que le pot aux roses va être découvert ».

Pourquoi un aussi douloureux mensonge dans une série aussi ouverte et avant-gardiste que Plus belle la vie ?

« Vous verrez que son père -remarquable Jean-Christophe Bouvet, avec qui j’ai pris un très grand plaisir à jouer- n’est pas homme à tolérer ce qu’il qualifierait sans doute de déviance. Vous verrez aussi que Gabriel, d’ordinaire si charismatique, si autoritaire, lui est totalement soumis. On a voulu montrer justement que, quels que soient les progrès de la société, certaines histoires personnelles sont toujours aussi compliquées ».

C’est donc plus une histoire de filiation…

« L’occasion d’illustrer la complexité de la filiation, de l’affection, de la transmission, de l’acceptation. C’est une histoire triste, belle, violente, qui permet sans doute d’en apprendre un peu plus sur la personnalité de Gabriel ».

Justement, comment ça va évoluer tout ça ?

« Ça, je ne peux vous le dire… J’imagine qu’il faudra du temps à Thomas pour lui faire à nouveau confiance ».

Et vous, vous verra-t-on ailleurs, cette année, que dans Plus belle la vie ?

« Je fais pas mal de choses et j’espère pouvoir monter sur les planches, mais je ne me lasse pas de Plus belle la vie. On se connaît si bien. On est tellement soudés avec mes partenaires que l’on parvient à jouer des choses très intimes sans que cela paraisse jamais artificiel. C’est une formidable aventure ».

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin