Alison ordonne à Abdel de dégager !

 

Alison ordonne à Abdel de dégager !

03 / 01 / 2019

 

Devant le Bar du Mistral, Abdel engage la conversation avec Alison : « Je voulais m’excuser pour vendredi. J’aurais pas dû t’embrasser. Je sais ». Elle réplique : « Ouais, c’était très con. Je te le confirme ». L’avocat poursuit : « Alors après te tirer à l’autre bout du monde avec un mec en cavale c’est pas l’idée du siècle, tu sais ». Elle lance : « Et donc quoi, tu espérais quoi ? Me retenir en me faisant croire que tu me kiff ? ». Le fils de Karim confie : « Peut-être. Oui ». La sœur de Mila lâche : « Eh bah tu sais quoi ? Y’a deux / trois semaines ça aurait peut-être marché mais là c’est terminé ! Tu m’as trop prise pour une conne ! ».

Abdel affirme : « Mais qu’est-ce que tu racontes ? Je t’ai jamais prise pour une conne ». L’employée du Bar du Mistral explose : « Quoi ? Mais tu m’as pas ignorée comme une bouffonne pendant des mois ? Tu m’as traitée comme une merde ! ». L’avocat refuse de la laisser dire ça : « Non mais pas du tout ! J’ai jamais fait ça ! Pourquoi tu dis ça ? ». La jeune femme balance : « Bien sûr que si ! Et maintenant que je me barre, tu regrettes ! ». Abdel la met en garde : « Je ne sais pas si t’es au courant mais la Nouvelle-Zélande est membre d’Interpol. Donc elle va collaborer avec la police française ». Alison annonce : « Bah on ira ailleurs, c’est tout ». Le fils de Karim la questionne : « Où ça ? ». Elle répond : « Tu le sauras quand je t’enverrais une carte postale. Si je t’en envoie une. Qu’est-ce que tu fous encore là ? Tu vois pas qu’on a plus rien à se dire ? Allez, casse-toi ! ». Abdel termine : « Tu fais une énorme connerie, une grosse connerie ».

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin