Jean-Paul met la pression au gardien !

26 décembre 2018 17:05

Au commissariat, après avoir eu l’ordre de Patrick, Jean-Paul prend la déposition du vigile qu’il a assommé la veille au soir lorsqu’il volait une caisse pour les frères Cortez avec Mathias dans un entrepôt de la douane. L’homme donne son identité et raconte : « J’ai chopé un type sur le parking de l’entrepôt. J’ai pas vu qu’il avait un complice et je me suis fait taser ». Le Lieutenant Boher dit : « C’est vrai que l’un de nos collègues vous a trouvé inconscient. Alors qu’est-ce qu’on vous a volé ? ». Le gardien répond : « Une caisse de montres, des contrefaçons ».

Le papa de Lucie demande : « Ça n’a pas de valeur ça… Et le voleur n’a pas pu être filmé par une caméra ? ». L’individu confie : « Il n’y a pas de caméra à cet endroit. Ce n’est pas là qu’on stocke les saisies importantes. Qui viendrait piquer des trucs qui ne valent rien ? ». Jean-Paul poursuit : « Bon, le ou les voleurs, vous pouvez faire une description ? ». Le gardien explique : « J’en ai vu un. Un type plutôt de taille moyenne. Genre 30 ans. Blanc. Pas de barbe. Un bonnet sur la tête ». Le Lieutenant Boher balance : « Pas très précis ! Et sinon vos antécédents de drogue, d’alcool… Si on fait un prélèvement d’urine, on va trouver quelque chose chez vous ? ». L’individu panique : « Je ne suis pas là pour avoir des problèmes moi. Je suis juste là pour dire ce qui s’est passé ». Jean-Paul indique : « En même temps, il y a pas mal de toxicomanes dans le quartier. A mon avis y’en a un ou deux qui pensaient faire le casse du siècle. C’est ce qui s’est passé ? On note ça ? ». Le gardien accepte par peur de tomber…

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, France 3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2019)