Elsa voit partir avec appréhension les Fedala

14 décembre 2018 10:03

Abdel retrouve son père dans une voiture : « Alors, j’ai tout ». Ce dernier réplique : « Bon, écoute moi bien. Jean-Paul s’occupe de désactiver les caméras de vidéo-surveillance. D’accord ? Toi et moi on entre dans l’hôpital en passant par la porte réservée au personnel. Mathias doit être en réanimation alors on vérifie bien d’abord qu’il y ait personne. Ensuite on s’occupe du flic qui est devant la porte. On entre dans la chambre et on sort avec Mathias. A cet instant débarque Elsa : « Je vous dérange. Vous parlez de quoi ? D’une évasion ? ». L’avocat lance : « Mais non, arrête de dire n’importe quoi ! ».

Elle lâche : « Commence pas à m’enfumer toi ! ». Karim confie : « On doit rendre un petit service à Jean-Paul ». Sa compagne cherche à savoir : « Ah oui ? Et en quoi ça consiste ? Comme on me dit rien, on en parlera peut-être au parloir ou au cimetière. Karim est agacé : « Arrête ! Ça serait trop long à t’expliquer là maintenant ! Donc oui on doit faire évader un gars pour lui ». Elsa est choquée : « Sérieux ? Je croyais que c’était fini les conneries ! ». Son homme dit que Jean-Paul a besoin d’eux et qu’ils ne peuvent pas le laisser tomber : « C’est comme la famille ! Tu comprends ça ? Je te promets, demain ça sera fini ». Elsa en a vraiment marre : « Vous ne pouvez pas décrocher ! ». Abdel balance : « C’est juste parce que c’est Jean-Paul sinon tu crois qu’on ferait quoi ? Ça va bien se passer, d’accord ? ».

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, France 3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2019)