Sacha connaît le succès !

29 novembre 2018 00:51

Au Bar du Mistral, Luna, Seta et Roland tirnquent à Sacha qui est parvenu à permettre l’arrestation des coupables d’un trafic de tableaux grâce à un tuyau donné par Paul Simonian. Le mari de Mirta félicite le journaliste pour l’article qu’il a publié sur le sujet. A cet instant débarque Paul Simonian qui prend Seta dans ses bras : « Oh, quel bonheur de vous rencontrer ! ». Elle est touchée par sa venue : « Je ne sais pas comment vous remercier pour votre don pour mon association ». Il réplique : « C’est pas moi qu’il faut remercier. C’est votre fils ». L’homme se tourne vers lui : « Alors on parle de toi partout, même à la radio ».

Sacha confie : « Je ne vais pas te mentir. Ça me fait beaucoup de bien. Je peux te parler deux minutes ? ». A l’écart, il lui demande comment il savait que le coupable détenait un tableau de valeur… Paul Simonian révèle : « A ton avis ? Parce qu’il m’a proposé de l’acheter. Qu’est-ce que tu veux, je suis marchand d’art. Et dans ce milieu, les œuvres volées, ce n’est pas ce qui manque ». Le journaliste cherche à savoir : « Pourquoi t’as pas prévenu la police ? ». Paul Simonian explique : « Ecoute, j’avais le choix entre toi et la police. Est-ce que j’ai eu tort ? Et puis je savais que tu le ferais toi. Parce que t’es quelqu’un d’honnête ». Sacha trouve ça incroyable : « Il y a une semaine on ne se connaissait pas ». Paul Simonian souligne : « Il n’y a pas de hasards. Il n’y a que des rendez-vous. On devait se rencontrer. Ça s’appelle le destin ». Ils trinquent ensemble…

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, France 3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2019)