Frémont parvient à ne pas se faire arnaquer par Mila

 

Frémont parvient à ne pas se faire arnaquer par Mila

29 / 11 / 2018

 

Frémont confie à Mila que le bracelet électronique qui porte à la cheville depuis sa remise en liberté le gratte. L’adolescente dit que c’est surtout moche : « Je suis énervée. J’aurais mieux fait de fermer ma gueule et de garder les 1000 balles ». Le retraité réplique : « Erreur de débutante. Règle numéro 1 quand on vol : ne jamais avouer ». Mila explique : « Mais je sais ! C’est ma sœur, elle m’a retourné le cerveau ». Le père de Céline annonce : « Si ça peut vous consoler, je vous ai vengée. Avec une bouillabaisse » (il a fait réaliser ce plat à Alison qui déteste vider les poissons.

Mila révèle : « Bref. Moi je vous ai fait venir parce que j’ai besoin de tunes. Et vous aussi ». Frémont lance : « Ne vous inquiétez pas. Dans quelques jours, je vais me refaire ». La sœur d’Alison lui apprend : « Grâce à moi. Je vais demander à Jeanne et Vincent de continuer les cours d’éco avec vous ». Le retraité est catégorique : « En payant parce que fini le bénévolat ». Mila est d’accord : « Evidemment. Ils sont tellement contents de mes résultats qu’ils ne chercheront pas à négocier. Ce qu’on fait, c’est qu’on partage. Vous facturez 30 euros de l’heure. Vous prenez 25% et moi je garde le reste ». Le père de Céline dit : « Alors ça fait 22,50 euros pour vous et 7,50 euros pour moi. Et vous croyez que je vais me laisser plumer moi ? ». Alison se justifie : « C’est mon idée et c’est moi qui fournit le client ». Frémont poursuit : « Oui mais pas de prof, pas de cours. Pas de cours, pas de fric. Donc 50/50, c’est mon dernier mot ». Elle est obligée de céder : « Vous êtes vraiment un escroc ». Il termine : « Mais un très bon prof ».

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin