Céline met les points sur les « i » avec son père !
↓ ↓ ↓ LIKEZ la page PBLV sur Facebook ! ↓ ↓ ↓

 

Céline met les points sur les « i » avec son père !

25 / 11 / 2018

Céline vient voir Frémont en cellule : « Je vais aller droit au but. Je surveillant m’a donné 5 minutes. Tu t’es vraiment accusé à tort du vol de l’argent de la quête ? ». Il réplique : « De toute façon, si j’avais nié, tu m’aurais pas cru ». Elle lance : « Arrête avec tes violences, c’est insupportable ! Tu m’expliques à quoi tu joues ? ». Son père affirme : « Je ne joue pas. Je suis fatigué, c’est tout. Je me bats pour ma libération conditionnelle mais je me suis rendu compte hier que tout ça était vide de sens ». Sa fille s’énerve : « Non mais je rêve ! A cause de ce que je t’ai dit, ton petit amour propre n’a pas supporté ? ».

Le retraité poursuit : « Quoi que je dise, quoi que je fasse, à tes yeux je resterai toujours un mauvais père. Alors hier, pour une fois, j’ai préféré ne pas te décevoir ». L’ancienne avocate devenue directrice juridique de GTS France trouve ça tordu : « Mais ça ne m’étonne pas de toi ». Frémont la comprend : « Tu m’en veux mais je ne te le reproche pas. Tu as des raisons. Mais à quoi ça sert que je me batte ? Allez, laisse-moi maintenant. Rentre chez toi ». Céline lui suggère de réaliser que dans ces conditions il va rester enfermé. Il le sait : « Mais ça sera mieux que de vivre dehors avec une étiquette de criminel collée à la peau ». La blonde révèle : « Il va falloir assumer un peu car Mirta Torres a retiré sa plainte. Résultat la substitut a validé ton dossier et le juge des libertés a signé ta conditionnelle. Alors tu vas sortir dans la semaine. A moins que mon mépris pour toi soit trop insupportable. Dans ces cas là, tu peux tenter une demande pour rester aux Baumettes ». Frémont demande : « Si je sors, qu’est-ce que tu en penses toi ? Tu seras contente ? ». Elle s’en va sans lui répondre…

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin