Berrand passe un savon à Anne et Patrick !

 

Berrand passe un savon à Anne et Patrick !

29 / 10 / 2018

 

Au commissariat, Berrand lance à Patrick : « Pourquoi vous êtes allé voir Guichard ? » (ancien Capitaine d’Alexandre Sartène). Il répond : « Pour lui parler ». L’inspecteur de l’IGPN est agacé : « Arrêtez de me prendre pour un imbécile ! Vous enquêtez ? ». Anne prend la parole : « Alexandre Sartène était un grand flic. Il mérite qu’on défende sa mémoire ». Berrand lance : « C’était surtout un ripou sur le point de tomber ! C’est pour ça qu’il s’est suicidé ». Le Commandant Nebout révèle : « On a de bonnes raisons de penser que ce n’est pas aussi simple que ça ».

L’inspecteur de l’IGPN demande : « Et c’est la Commissaire ou la maîtresse qui parle ? ». La sœur de Stan perd patience : « Moi je ne pense pas que le Commandant Nebout ait couché avec lui ». Patrick l’interroge pour savoir pourquoi il n’a pas suivi la piste d’Aziz. Berrand répond que ce n’était pas la bonne. Le mari de Babeth explique : « Thibaud bosse pour Aziz. Et c’est également l’indic de Sartène. Si Aziz l’a découvert, il a très bien pu buter les deux ». Berrand se tourne vers Anne : « Vous devez vraiment être un bon coup pour que tous les flics de Marseille mettent leur carrière en danger ». Elle balance : « Je croyais qu’Alexandre n’était pas un bon flic ». L’inspecteur de l’IGPN est catégorique : « Bon écoutez cette enquête est terminée ! Si vous continuez à la remettre en question je vous promets que l’IGPN vous cassera ! ». Quand il s’en va, la Commissaire Olivieri dit à Patrick qu’elle est certaine que la piste d’Aziz est la bonne. Il partage son avis. Ensemble, ils décident d’aller voir le mec…

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin