Anne ment à l’IGPN !

24 octobre 2018 14:05

Berrand interroge Anne pour savoir si elle avait une liaison avec Alexandre Sartène. Elle confirme : « Oui. On se retrouvait de temps en temps ». L’inspecteur de l’IGPN demande : « Il est venu vous voir récemment ? ». La Commissaire Olivieri indique que ça a été le cas. Il cherche à en savoir plus. Elle lâche : « Vous voulez que je vous fasse un dessin ? On couchait ensemble ! A un moment on a fait croire qu’on était séparés. C’était une manière de calmer le jeu avec sa femme et de faire arrêter les ragots. Je l’ai vu une seule fois ce mois-ci. C’était le 10 octobre ».

Berrand est surpris : « Vous êtes certaine de la date ? Une mémoire aussi précise c’est assez inhabituel ». Anne explique : « Depuis sa mort, je repense à pas mal de choses, à nos derniers mois ». L’inspecteur de l’IGPN lance : « Vous êtes restés ensemble combien de temps ? ». La Commissaire Olivieri lui ment : « Toute la nuit. Entre 21 heures et 7 heures du matin. Vous avez des raisons de croire qu’il ne s’est pas suicidé ? ». L’homme refuse de lui répondre. Anne indique : « C’est étrange que l’IGPN soit chargée d’une enquête sur un suicide. Ça cache autre chose, non ? ». Berrand lui suggère de bien vérifier la date de sa dernière rencontre avec Alexandre Sartène : « Un faux témoignage ça peut aller loin. Ce serait dommage de détruire votre carrière ».

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, France 3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2019)