Abdel met Blanche face à son manque de preuves pour accuser Sophie

 

Abdel met Blanche face à son manque de preuves pour accuser Sophie

18 / 10 / 2018

 

Alors qu’elle prend un café avec Abdel au Bar du Mistral, Blanche lance : « Si ça se trouve, je suis en train d’aider une criminelle à être libérée ». Il est surpris : « Je ne comprends pas très bien. Sur quoi vous vous basez exactement pour accuser Sophie d’avoir tué son mari ? Juste un manuscrit ? ». Elle répond : « Non. C’est pas juste un manuscrit. Ce sont des aveux déguisés. Y’a tout dans le roman : la description des lieux, le mode opératoire et y’a même le mobile ». L’avocat est vraiment étonné : « Le mobile, carrément ! ». La mère de Johanna et Noé confirme : « Oui. Nadège, la sœur de Sophie, avait une aventure avec son mari. Sophie l’a découvert. Pour moi c’est un crime passionnel et exactement comme dans le roman ».

Abdel tente de la raisonner : « Attendez, ça arrive souvent qu’un roman soit comme la réalité. Ça ne fait pas pour autant des aveux. Vous êtes bien placée pour le savoir ». La prof de français du Lycée Vincent Scotto révèle : « Sauf que Sophie m’a expliqué tout à fait tranquillement comment siphonner du liquide de frein. Et l’hôtel de sa sœur c’est exactement la description du lieu du crime dans le roman. L’avocat reconnaît que c’est troublant : « Mais cette enquête ce n’est pas à vous de la mener. C’est à la police de le faire ». Elle confie : « Sauf que la police a classé l’affaire et trop rapidement ». Abdel demande : « C’est ce que vous allez dire à la substitut alors que vous venez juste d’appuyer la demande de liberté conditionnelle de Sophie ? ». Blanche réplique : « Oui mais j’aurais aucun mal à montrer que j’ai été manipulée. J’ai été mise devant le fait accompli ». Quoi qu’il en soit, le jeune homme pense que Carole Leconte ne fera rien sans véritables preuves. Il suggère à Blanche de garder ses distances sur cette affaire. Elle refuse de l’écouter : « Tant pis si je vois y consacrer toute mon énergie ».

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin