Blanche comprend que la fiction rejoint la réalité !

 

Blanche comprend que la fiction rejoint la réalité !

17 / 10 / 2018

 

En prison, Blanche félicite Sophie pour les changements qu’elle a fait dans son roman. Elle la remercie : « J’ai suivi vos conseils ». La mère de Johanna et Noé lance : « Par contre, l’amant de la femme, on ne comprend pas qui il est. Vous ne le décrivez pas, vous le laissez complètement de côté ». La détenue réplique : « On s’en fout de l’amant ! C’est le personnage du mari qui compte. C’est le personnage principal. C’est lui qui a été trahi et qui souffre ».

La prof de français tente de lui faire comprendre : « Pour que lecteur s’identifie au mari et à sa douleur, il faut qu’il puisse détester l’amant. Vous comprenez ? Donc, qui est l’amant ? Est-ce qu’il est vraiment amoureux de la femme ? Est-ce qu’il joue avec elle ? Est-ce que c’est ça qui nourrit la vengeance du mari ? Est-ce que l’amant et le mari se connaissaient avant ? ». Sophie lui reproche de poser beaucoup de questions. Blanche affirme : « Mais ce sont des questions que vont se poser vos lecteurs. Et le rôle du romancier c’est de se mettre à la place de ses personnages. Il faut que ça reste crédible. Par exemple, vous écrivez que le mari tue sa femme et son amant dans un accident de voiture. Si le mobile c’est la jalousie, le mari pourrait tuer l’amant puis récupérer sa femme ». Sophie balance : « Mais c’est pas ça ! Le mari décide de les tuer parce qu’ils les trouvent dans un putain d’hôtel ! Il ne réfléchit pas ! Il les fait payer ! ». La mère de Johanna et Noé la questionne : « Donc c’est une impulsion ? ». La détenue confirme : « Si vous voulez. De toute façon après ça, il n’y a plus d’amour possible. Elle n’aurait jamais pu récupérer son mari ». Blanche est surprise : « Sa femme vous voulez dire ». Sophie répond : « Euh oui, sa femme ». 

Prochain épisode

Episode 3671, lundi 19 novembre 2018

  Tandis qu’Anne doit choisir de trancher les liens du passé, Coralie choisit de se tourner vers l’avenir avec...

 

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin