Blanche est de nouveau angoissée par l'Enchanteur !

 

Blanche est de nouveau angoissée par l’Enchanteur !

16 / 10 / 2018

 

En prison, Sophie lance à Blanche : « J’avais peur que vous ne veniez pas ». Elle réplique : « J’ai bien réfléchi. Je vais continuer les cours d’écriture mais que les choses soient claires. Si vous manquez de franchise encore une fois, c’est terminé ». La détenue lui offre une tulipe : « C’est le symbole du pardon dans le langage des fleurs ». La mère de Johanna et Noé trouvé ça très joli : « Bon, on s’y remet parce qu’il y a du boulot ». Elle lui parle de son roman qu’elle vient de lire : « Le tueur qui siphonne le liquide de frein… C’est pas un peu technique ça ? ».

Elle répond : « Pas du tout. Vous prenez une grosse seringue et le tour est joué. C’est encore plus simple si c’est une ancienne voiture ». Blanche lance : « Ah d’accord… C’est pour ça que la femme du tueur roule en voiture de collection. Je suis impressionnée ». Sophie confie : « Mon mari aussi ça l’impressionnait. Une fois j’ai changé la courroie de la machine à laver. Il n’en revenait pas. Parfois, vous me faites penser à lui. Façon de parler bien sûr. C’était un cérébral. Comme vous. Tellement fin, sensible. C’est lui qui m’a appris le langage des fleurs. La tulipe c’est le pardon, la pivoine c’est la fidélité, le lys c’est la pureté ». A cet instant Blanche repense à l’Enchanteur… Elle est angoissée : « Je suis désolée je me sens pas bien. Je dois y aller ».

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin