Elias à Abdel : « T'es comme un frère pour moi. C'est pour ça que je te demande ce service »

 

Elias à Abdel : « T’es comme un frère pour moi. C’est pour ça que je te demande ce service »

12 / 10 / 2018

 

Abdel interroge Elias pour savoir ce qui ne va pas : « On habite ensemble et tu veux absolument me voir dans mon cabinet. C’est un peu étrange. C’est en rapport avec Barbara ? »… Il répond : « Non. Enfin si, indirectement. Si jamais il m’arrivait quelque chose, je voudrais que tu lui remettes cette enveloppe ». L’avocat est surpris : « Il faudrait que je pense à me reconvertir postier. Y’a quoi dedans ? ». Le réfugié syrien annonce : « Je ne peux pas te le dire ».

Abdel insiste : « Tu peux me dire au moins ce qui se passe ? ». L’oncle de Victor dit : « C’est juste au cas où »… L’avocat est agacé : « Bon ça fait un moment qu’on se connaît… Je crois que je t’ai prouvé que tu peux me faire confiance ». Il reconnaît : « Oui bien-sûr. Sans toi, je serais sûrement mort. T’es comme un frère pour moi. C’est pour ça que je te demande ce service ». Le fils de Karim pense qu’il a fait une connerie. Elias décide d’être discret : « Je te promets que ça n’a rien d’illégal. Je pensais que je pouvais compter sur toi ». Abdel termine : « Tu peux compter sur moi. Mais pas m’utiliser ».

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin