Abdel conseille à Blanche de rester sur ses gardes !

 

Abdel conseille à Blanche de rester sur ses gardes !

03 / 10 / 2018

 

Blanche, qui n’anime des ateliers d’écriture en prison, confie à Abdel avoir sorti le courrier d’une détenue pour son compagnon sans autorisation. L’avocat dit que ce n’est pas grave. La prof de français du Lycée Vincent Scotto reconnaît que c’est illégal. Le fils de Karim la rassure : « En prison il se passe des choses tellement plus graves : trafic de drogues, de portables aussi. Vous ne risquez pas grand-chose. Peut-être la suppression de votre atelier ». La mère de Noé reconnaît que ça l’embêterait : « Surtout pour une simple lettre d’amour. Sam a peur de perdre son compagnon qui est à l’extérieur ».

Abdel l’arrête : « C’est pas bon ça ! Vous êtes en train de créer un lien affectif avec cette femme. Je vous avais prévenue. Il faut garder vos distances ». Blanche lance : « Vous êtes marrant ! On travaille sur l’écriture, on touche à l’intime, alors forcément on se raconte des choses personnelles ». L’avocat lâche : « Peut-être mais ça ne vous oblige pas à lui rendre des services ». La mère de Noé explique : « Je ne voulais pas prendre la lettre mais elle a tellement insisté. Et puis l’autre détenue a même sous-entendu que Sam risquait de se suicider si son compagnon la quittait ». Abdel est certain qu’elle a été manipulée : « C’est un coup classique. Les filles ont appris à mentir et à ruser pour arriver à leurs fins. Et encore, vous n’avez pas tout vu. Le coup de la lettre, c’est qu’un point de départ. Elles en voudront toujours plus. Pour l’instant, vous êtes juste une passerelle vers l’extérieur, c’est tout ». La prof de français du Lycée Vincent Scotto affirme être assez grande pour gérer la situation : « Et puis vous parlez d’elles comme si c’étaient des animaux ». L’avocat poursuit : « Si elles se rendent compte qu’elles peuvent vous manipuler, elles le feront. Tentez de fixer des limites et protégez-vous. Ecoutez-moi cette fois ».

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin