Ariane : « J’ai besoin de toi Samia ! »

11 juillet 2018 05:19

Le soir, Ariane passe voir Samia au salon Belles du Mistral pour lui annoncer que Damien Renaud est revenu sur son témoignage : « Eric l’a un peu bousculé et il s’est dégonflé ». La maman de Lucie lâche : « Je le savais ». La blonde explique : « Il dit qu’il n’a pas entendus de cris le soir du meurtre ». Samia lance : « T’es fière de toi ? Je t’avais dit que t’allais dans le mur ». Ariane réplique : « Excuse-moi. On n’est pas là pour savoir qui a raison ou tort, non ? C’est un règlement de comptes ? ». La maman de Lucie souligne : « C’est ça, ça t’arrange bien ! ». La blonde poursuit : « Bon, ce n’est pas un drame que le voisin n’ait rien entendu ce soir-là. Trésard pouvait très bien battre sa femme en silence ».

Samia tente de lui faire comprendre : « Sauf que le voisin va dire que c’est Hélène qui lui a demandé de mentir et là tu peux dire bye bye à la légitime défense. Et en plus, elle va juste être considérée comme une meurtrière. Super ! ». Ariane le sait : « On est dans la merde ». L’ancienne policière lui reproche d’avoir tout fait pour mettre Hélène dans la « merde ». La blonde affirme : « Non mais attend c’est dingue ça ! T’es irrécupérable ! Tu peux pas faire un effort ? Mais stop ! Je ne suis pas venue pour m’embrouiller putain ! Hélène elle a merdé, ok. Mais le vrai coupable, c’est son mari. Et tu le sais ! Tu peux comprendre, t’es une femme ! ». Samia en a marre de l’écouter : « Bon tu veux quoi là ? ». Elle révèle : « Je veux que tu m’aides à sauver Hélène. J’ai besoin de toi Samia ».

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, France 3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2019)