Frémont a assisté à la mort de Michel Méziant par Philippe Duchêne !

 

Frémont a assisté à la mort de Michel Méziant par Philippe Duchêne !

06 / 06 / 2018

Il y a dix ans, Philippe Duchêne mettait la pression à Michel Méziant pour qu’il signe un document de cession de son entreprise CaféCao : « Sinon, je te descends ! ». Michel Méziant lançait : « Il faut des couilles pour ça ! Toi tu préfères te cacher derrière ceux qui en ont et laisser le sale boulot aux autres ». Frémont, planqué non loin de l’entrepôt, sous des arbres, assistait à toute la scène.

 

Le futur mari d’Anémone pointait son flingue sur la tempe de Michel Méziant : « Signe, connard ! ». Ce dernier était contraint de le faire. Il lui laissait la majorité de ses parts pour une bouchée de pain et balançait ensuite : « Je vais te détruire toi et ton trafic. Un document signé sous la menace, ça n’a aucune valeur ! ». Philippe Duchêne répliquait : « Ah oui ? Qui le saura ? » avant de l’abattre comme un chien dans sa voiture…

Les photos et médias présents sur ce site appartiennent à leurs auteurs.

webdesign : Vectorskin