Patrick comprend que Jean-Paul couche avec Irina !

07 avril 2020 20:41

Vendredi 10 avril 2020 dans Plus belle la vie : Au commissariat, Patrick engage la conversation avec Jean-Paul : « Irina s’est proposée comme chèvre pour piéger Pavel ». Il réplique : « Ah ok ». Le Commandant Nebout lance : « Elle t’en a pas parlé ? ». Le Lieutenant Boher confie : « Euh non. Mais attends, elle était pas mise à pied elle aussi ? ». Le Commandant Nebout révèle : « Si. Mais Xavier Revel est d’accord. Moi je préfèrerais qu’elle rentre en Ukraine. Max a essayé de la buter. Tu crois quoi ? Ils vont réessayer. Non et puis elle est à cran. Elle a quand même balancé le mec par la fenêtre ».

Le père de Lucie lâche : « Elle s’est défendue. C’est tout. Arrête ». Le mari de Babeth demande : « Toi qui bosse avec elle, t’en pense quoi ? ». Jean-Paul donne son avis : « Ecoute s’il y a une carte à jouer contre Pavel, il faut la jouer ». Patrick balance : « C’est une tête brûlée ! J’ai pas envie qu’elle y reste ». Le Lieutenant Boher le questionne : « Il y aura du monde autour pour sa protection, non ? ». Le Commandant Nebout confirme : « Evidemment. C’est quoi ta relation avec elle ? ». Le père de Lucie est surpris par ses propos : « Je vois pas le rapport ? ». Patrick suppose : « Donc tu couches avec elle ! ». Jean-Paul reste vague : « Mais arrête ! Et même, ça change quoi ? ». Patrick dit : « Tu sais bien que c’est jamais bon ! ». Le Lieutenant Boher termine : « Je sais pas, regarde les choses du bon côté. Si tu me réhabilite, je pourrais assurer sa protection ».

.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, france•3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)