Le torchon brûle entre Samia et Thomas !

30 mars 2020 08:34

Mercredi 1er avril 2020 dans Plus belle la vie : Au Bar du Mistral, Thomas engage la conversation avec Samia : « Si je comprends bien, notre liste a obtenu 4 élus ? Hadrien, toi, Sébastien et Léa ? ». Elle annonce : « Et toi ». Il est surpris : « Tu m’as dit 4 élus ». La mère de Lucie lance : « Oui mais en fait Hadrien s’est désisté. Il préfère garder son mandat de député. Du coup bah moi je passe en tête de liste et toi tu grimpes d’une place et tu es élu ».

Le mari de Gabriel lâche : « Ah merde ! J’avais pas pensé à ça moi ! ». Elle demande : « T’es content ? ». Il confie : « Content, je sais pas trop. C’est beaucoup de responsabilités. Enfin la bonne nouvelle c’est toi en tête de liste. Ton mec moi je l’aime bien mais c’est pour toi que je me suis engagé. C’est en toi en qui j’ai confiance ». Samia avoue : « Je sais pas si je vais avoir les épaules tu vois ? Faire tout ça sans lui »… Le fils de Roland s’énerve : « Excuse-moi mais je te trouve gonflée là ! C’est pas ce que tu m’as vendu quand t’es venue me chercher ! ». L’ex-femme de Jean-Paul se justifie : « Non mais attends la gestion des affaires municipales c’est nouveau pour moi. Puis tu sais très bien que la police ça n’a jamais été ma tasse de thé ». Thomas balance : « Donc en fait tu es juste femme de… Tu es juste là pour que ton mec soit élu, c’est ça ? ». Elle affirme que non. Il hurle : « Excuse-moi mais moi maintenant je me retrouve conseiller municipal alors que j’ai rien demandé et toi t’en as plus rien à foutre ! Merci ! Super ! ».

.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, france•3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)