Babeth reproche à Jeanne d’avoir pris un énorme risque !

13 mars 2020 08:28

Mardi 17 mars 2020 dans Plus belle la vie : A l’hôpital Marseille-Est, Babeth engage la conversation avec Jeanne qui a rejoint le périmètre de quarantaine dans le but d’après au plus près de Mila : « Non mais t’es complètement inconsciente ! Mais qu’est-ce que t’es venue foutre ici ? ». Elle annonce : « Mais je voulais voir Mila ». L’infirmière lance : « Mais t’étais obligée de retirer ton masque pour ça ? ». La fille d’Anémone confie : « Je voulais rester avec elle, c’est tout. Je voulais »…

La femme de Patrick la coupe : « Tu voulais, ouais ! Tout ce que t’as gagné c’est que maintenant t’es coincée ici avec nous ». Jeanne ne regrette pas : « Au moins Mila sait que je suis là, d’accord ? Elle sait qu’elle est importante pour moi et que je l’abandonnerais pas ». Babeth demande : « Ouais mais t’as conscience que c’est toi la directrice de cet hôpital ? C’est sur toi que tout le monde compte pour nous sortir de ce merdier ! ». Jeanne est persuadée : « Tu aurais fait la même chose à ma place ». L’infirmière affirme que non : « Je crois pas non ! J’aurais pas agi comme ça sur un coup de tête ». La fille d’Anémone lui rappelle : « Mila n’a personne d’accord ? Elle n’a que moi. Je pouvais pas la laisser toute seule ». Babeth donne son avis : « Je pense surtout que c’est toi que tu voulais pas laisser toute seule ! Bon je vais chercher les petits-déjeuners qui doit être arrivé dans le sas de décontamination. Tu m’aideras à les distribuer ». Mila arrive ensuite. Elle est touchée par le geste de Jeanne.

.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, france•3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)