Ariane et Alex Melmont décident de minimiser leur baiser

06 mars 2020 14:39

Mardi 10 mars 2020 dans Plus belle la vie : Au commissariat, Alex Melmont fait une déposition après avoir été agressé par Marc Sorret : « J’ai fini par trouver les mots pour le calmer. C’est mon patient. Je sais comment le prendre mais je vous avoue que j’ai eu très peur pour Mademoiselle Hersant ». Eric lance : « Donc il a relâché ma collègue et il s’est enfuit en courant, c’est ça ? ». Le psychologue confirme : « Oui. J’ai pas essayé de le poursuivre. Il avait un couteau. Ça aurait pu être dangereux ». Ariane annonce : « Moi j’avais les jambes coupées donc… J’ai vraiment pas assuré ».

Le Capitaine Norman pense qu’elle ne doit pas culpabiliser : « Tu venais de te faire agresser. C’est normal ». Eric décide de placer Alex Melmont à nouveau sous protection, avec un autre collègue : « Moi je vais imprimer votre déposition. Vous pouvez la signer et repartir ». Une fois seule avec le psychologue, la blonde lui présente ses excuses : « Je suis désolée. C’est moi qui doit vous protéger et c’est l’inverse qui se passe donc ». Il la rassure : « Vous avez aucune raison de culpabiliser. Tout s’est passé tellement vite ». Ariane avoue : « Ouais. J’étais complètement chamboulée en fait. Du coup notre baiser je pense que c’est à cause de ça ». Alex Melmont dit : « Oui. C’est assez classique après un événement traumatique commun. Une sorte de réflexe de protection ». Elle termine : « Bon, j’ai pas mal de boulot. Je vais y aller. Au-revoir. Faites attention à vous. Salut ».

.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, france•3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)