Luis apprend à Tom qu’il voulait juste faire de la « baise » avec lui !

28 février 2020 21:37

Mercredi 4 mars 2020 dans Plus belle la vie : Dans les toilettes du Lycée Vincent Scotto, Tom engage la conversation avec Luis qui arrive : « On peut se dire bonjour ou ça aussi tu vas mal le prendre ? ». Il lui rappelle : « Je t’ai dit : on a dérapé ! Maintenant c’est fini ! ». Le demi-frère de Kévin donne son avis : « Moi je crois que ça vient juste de commencer ». Son camarade lance : « Mais pour ça il faudrait que je te kiff. ! Mais tu me dégoûtes de plus en plus depuis »… Tom le coupe : « Depuis quoi ? Vas-y, dis-le ! Tu vois c’est ça ton problème : t’as honte ! Alors que moi je te juge pas ».

Luis lâche : « C’est toi le problème ». Le fils de Jérôme s’énerve : « Je vais le dire à ta place si t’arrives pas à le dire : on a fait l’amour. C’était bien. On en avait tous les deux envie. J’ai aimé tes gestes, ton odeur ». Son camarade balance : « C’était de la baise ! C’était juste de la baise, c’est tout ! ». Tom dit : « Non. C’était plus que ça. Je sais ce que j’ai ressenti ». Luis explose : « Ferme ta gueule ! ». Le demi-frère de Kévin confie : « Mais je suis pareil. J’ai eu peur moi aussi tu crois quoi ? Peur du regard des autres, de ne pas être normal… Mais tout le monde s’en fout en fait. C’est pas grave t’aimer quelqu’un »… Luis le provoque en touchant son pantalon pour lui faire comprendre qu’il a envie de sexe : « Ah ouais ? Bah vas-y, prouve-le ». Tom est dégoûté : « T’es vraiment trop con en fait ! ». Son camarade termine : « Bah alors ? Il faut savoir »…

.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, france•3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)