Antoine s’inquiète pour son traitement

18 février 2020 21:29

Jeudi 20 février 2020 dans Plus belle la vie : A l’hôpital Marseille-Est, l’endocrinologue prend la tension à Antoine et engage la conversation : « Des changements d’humeur intempestifs, soudains, brutaux ? ». Delphine prend la parole : « Non mais il n’a pas le moral ». Son fils annonce : « Et des problèmes de sommeil ». L’endocrinologue les rassure : « Ça arrive au début ». Le frère de Théo lance : « Les démangeaisons aussi ? ». L’endocrinologue tente de lui faire comprendre : « Ça, ça peut être psychosomatique, surtout quand on est anxieux. Quelque-chose vous préoccupe ? ».

Antoine répond : « Non, pas vraiment ». Sa mère dépend : « Si. Un peu quand même. Il a peur qu’on voit sur sa tête qu’il suit un traitement ». L’endocrinologue lâche : « En même temps, c’est un peu le but recherché. Alors pourquoi ça vous inquiète ? ». L’adolescent dit : « C’est pas ça. C’est juste que j’aimerais savoir quand les gens vont remarquer les changements, c’est tout ». Delphine ajoute : « Pour ne pas être pris au dépourvu ». L’endocrinologue révèle : « En fait ça va dépendre de la façon dont votre corps s’imprègne des hormones qu’on lui donne. Mais en général il ne faut pas espérer de notifications notables avant plusieurs mois ». Delphine questionne son fils : « T’es rassuré ? ». Il confirme.

.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, france•3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)