Kévin se retrouve dans la galère pour écrire à Laetitia !

02 janvier 2020 21:32

Sur la Place du Mistral, Tom engage la conversation avec Kévin : « Hier t’as déchiré ma carte postale et aujourd’hui il faut que je t’en refasse une, c’est ça ? ». Il lance : « J’avais pas vu dans quel état ça la mettait ». L’adolescent annonce : « Déjà ce matin elle était mal. Mais bon, tu veux rien savoir »… L’adjoint de sécurité reconnaît : « Je me suis trompé. Pardon. On va pas en faire un fromage ». Son demi-frère lui rappelle : « Tu m’as traité de débile ! ». Kévin lui demande de ne pas en rajouter. Tom est agacé : « Si ! Tu m’as dit que je lui donnais de faux espoirs ».

L’adjoint de sécurité dit : « Ça c’est vrai ! Sauf que maintenant elle est accro. C’est trop tard. T’écris la carte postale et tu fais pas chier ! ». L’adolescent l’arrête : « Attends, ça se passe pas comme ça. J’ai besoin d’inspiration ». Kévin lui suggère de faire comme d’habitude : « T’écris trois phrases à la con. Tiens ! ». Tom cède : « Mais pas des phrases à la con. Il faut que ce soit juste. Mais je peux pas comme ça. J’ai besoin de temps ». L’adjoint de sécurité perd patience : « Mais allez ! Le mec se prend pour Rimbaud là ! Allez, tu t’en fous ! Ecris ! C’est pour me faire chier ? ». Tom balance : « Tu sais quoi ? Je te laisse l’écrire toi-même puisque visiblement t’es si doué. Moi j’y vais ! ». Kévin termine : « Tu sais quoi ? Casse-toi ! Moi j’en ai écrit plein des lettres ! Bon là c’est une carte postale, c’est plus compliqué ».

.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, france•3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)