Théo apprend à Clément qu’il poursuit sa relation avec Coralie quoi qu’il arrive !

30 septembre 2019 18:52

Alors qu’il s’apprête à monter dans sa voiture, Clément tombe sur Théo : « Qu’est-ce que tu fais là ? ». Il réplique : « Papa, je t’appelle, je te laisse des messages, tu me réponds jamais ». L’ex-mari de Delphine lance : « Je suis pressé ! ». Son fils le retient : « 5 minutes s’il te plaît. J’ai vraiment besoin de te parler. Tu me manques ». Clément reconnaît : « Toi aussi tu me manques. J’arrête pas de repenser à l’autre jour, à notre bagarre ». Le frère d’Antoine culpabilise : « Je m’en veux, tellement ». Son père avoue : « Moi aussi je m’en veux de ne pas avoir compris plus tôt ».

Théo explique : « Tu pouvais pas savoir. Et tu sais quoi ? Je comprends ta réaction. Mais je voulais pas te faire du mal, ni à Antoine ». L’ex-mari de Delphine le sait : « C’est pas de ta faute tout ça. C’est Coralie. Elle t’a influencé. Elle a profité de son ascendant sur toi pour te séduire. J’aurais dû faire plus attention, voir ce qui se passait. Moi aussi j’ai envie qu’on se retrouve. Moi aussi j’ai envie que tu rentres à la maison. Et je sais que si tu la quitte, on saura trouver le chemin tous les deux pour se reconstruire ». Le jeune homme est catégorique : « Papa, je la quitterais pas ». Clément l’interroge : « Je comprends pas… Pourquoi tu viens me voir alors ? ». Théo se justifie : « J’ai envie qu’on se retrouve tous les deux mais il est hors de question que je la quitte ». L’ex-mari de Delphine termine : « Très bien. On n’a plus rien à se dire ».

.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, france•3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)