Alison est toujours inconsolable après sa dernière dispute avec Abdel

19 septembre 2019 04:48

Mila rend visite à la coloc à Alison : « Tu kiff le sport, surtout le hand et tes potes aussi. Bon même si vous le savez pas encore… Du coup on dit quoi ? Tu me prends 6 places ? 10 ? 12 ? Ok. C’est pas le moment. Abdel ? ». Elle réplique : « Je fais un pas en avant il en fait deux en arrière tu sais ! ». L’adolescente demande : « Ça s’était pas arrangé depuis la descente des flics à la blanchisserie ? ». L’employée du Bar du Mistral annonce : « C’est ce que je croyais sauf qu’il est parti se mettre au vert ». Sa sœur lance : « Ça change tout ça alors ! Ça veut dire que c’est pas toi qui fuit mais autre chose ! ».

Alison lui apprend qu’il la tient à distance. Sa sœur pense qu’il fait ça pour la protéger. L’employée du Bar du Mistral explose : « Oh ! Protéger, protéger, j’entends que ça putain ! Pourquoi il est sur messagerie ? Hein ? Il répond même pas à mes textos ! Non pire, ne les regarde même pas ». Mila suppose que c’est normal si son téléphone est éteint. Alison déprime : « Ça veut surtout dire qu’il en a plus rien à foutre de moi. En même temps je l’ai un peu cherché mais ça me fait chier quand même. Non en fait ça me fait mal. Ça me fait hyper mal. Et si ça se trouve Johanna elle est avec lui ». L’adolescente lâche : « Bon, opération sauvetage : ce soir tu viens à la maison. Jeanne et Vincent sont pas là. Je vais m’occuper de toi et te changer les idées ». Alison n’a pas envie. Sa sœur ne lui laisse pas le choix. Elle la prend dans ses bras pour la réconforter…

.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, france•3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)