Théo a du mal à supporter la complicité d’Antoine et Coralie !

18 septembre 2019 22:02

Chez les Bommel, à l’heure du petit-déjeuner, Théo engage la conversation avec Antoine : « Ça c’est les invits pour ton match de demain ? ». Il réplique : « Ouais mais si tu préfères payer ta place tout seul, y’a pas de souci ». Son frère lance : « C’est bien, toi en tout cas, t’es à bloc ? ». L’adolescent transgenre confirme : « Grave ! Ouais, je suis content. J’ai retrouvé de bonnes sensations sur le terrain donc »… Clément demande : « Grâce à qui ? ». Il répond : « A moi et à mon mental d’acier. Et grâce à Coralie ».

Cette dernière arrive dans la cuisine : « Attention tous les deux. Je vous entends ». Son compagnon confie : « On parle de ta super idée de fait floquer tous les maillots de l’équipe d’Antoine avec son prénom ». L’adolescent transgenre explique : « On était déjà tous potes et maintenant on est encore plus soudés. Et puis ça m’aide à supporter le fait que je joue dans une équipe de filles. Donc merci ». La prof de maths cherche à savoir : « D’avoir été géniale ponctuellement ou de l’être de manière générale ? ». Antoine avoue : « Bah disons d’avoir été comme une seconde mère sur ce coup-là ». Clément trouve que c’est un beau compliment. Théo balance : « C’est surtout très con ! Je trouve ça juste complètement débile, pas toi ? ». Coralie donne son avis : « C’est juste une façon de parler ». Il poursuit : « Donc je peux t’appeler maman ». Son père l’arrête : « Tout se passe bien. Ton frère est content. Pourquoi tu gâches tout là ? ».

.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, france•3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)