Vincent questionne Léa sur la GPA

19 juillet 2019 23:44

Au Bar du Mistral, Vincent engage la conversation avec Léa qui travaille sur son ordinateur : « Voilà, j’ai une question un peu… Enfin, ça va vous paraître étrange, mais j’aimerais savoir ce que vous pensez de la gestation pour autrui ? ». Elle est surprise : « Vous voulez mon avis sur les mères porteuses ? ». Il confirme : « J’ai une amie qui est dans cette démarche… Il ne s’agit pas de Jeanne. Et je ne sais pas trop quoi en penser. J’aimerais bien avoir votre avis en tant que médecin ».

Le Docteur Nebout confie : « Moi je suis plutôt pour. Je trouve que c’est un moyen d’aider les gens qui ne peuvent pas avoir d’enfants à devenir parents. Et vous, vous en pensez quoi ? ». Vincent avoue : « L’idée qu’une femme porte un enfant pour une autre contre de l’argent ça me met un peu mal à l’aise ». La fille de Babeth dit : « Je comprends mais c’est pas le cas partout. Par exemple en Angleterre, on interdit aux mères porteuses d’être rémunérées. Ça évite les escroqueries ». Le compagnon de Jeanne lâche : « J’ai quand même du mal à imaginer l’intérêt que trouves une mère porteuse à faire dans son corps comme ça ». Léa explique : « Pour le don. C’est un geste d’amour et de partage en fait ». Il est étonné : « Une femme porte un enfant. Elle accouche. Et elle doit s’en séparer pour le donner. Ça me paraît pas très sain tout ça ». La fille de Babeth révèle : « Moi j’ai des amies qui l’ont fait. Et la mère porteuse est restée dans le cercle familial. Et tout le monde est très heureux maintenant ».

.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, france•3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)