Coralie est mise sur le fait accompli !

11 mai 2019 00:58

Chez les Bommel, Coralie lance à Antoine : « Tu me fais rire avec tes revendications. On dirait un chaton qui enfile un brassard de la CGT ». Il réplique : « Fais gaffe parce que le chaton il peut vite sortir les griffes ! ». Sa belle-mère tente de lui faire comprendre : « Ouais mais moi si j’arrête de faire cours je vous rends pas service. Je vous enfonce au contraire. Je peux pas faire ça. C’est pas possible ». Clément arrive : « Dis-donc, ça a l’air animé votre débat ». Ils constatent que Delphine est encore là. Clément confie : « Votre maman avait besoin de se reposer un peu avant de partir ».

Théo lâche : « Mais je ne comprends pas pourquoi elle ne reste pas ici. Elle est beaucoup mieux qu’à l’hôpital ». Delphine explique : « Attendez les enfants. Votre papa n’est pas tout seul à décider ». Coralie balance : « Décider ? Moi je vous arrête tout de suite. Décider, c’est une trop grosse responsabilité. Clément il faut parler avec un médecin là ». Il révèle : « Un infirmier est passé pour donner son traitement à Delphine. C’est l’hôpital qui l’a envoyé. C’est courant. Beaucoup de familles utilisent ce service. Y’a un infirmier qui passe tous les jours pour surveiller que le traitement est bien pris, bien toléré, Et puis y’a un psychiatre qui reste joignable H24 si besoin ». La prof de maths est obligée d’accepter : « Puisque votre père a tout organisé et que votre père est d’accord. Bien sûr ». Delphine la remercie : « Mais c’est que pour quelques jours ».  

.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, france•3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)