Babeth apprend que ce n’est pas Kévin qui a piégé Patrick !

23 avril 2019 20:48

Babeth rentre en pleine crise à la maison et s’énerve contre Emilie : « Alors, il paraît que tu t’es amusée avec le petit Belesta ? Que t’as essayé de le draguer ? C’est vrai ou c’est pas vrai ? ». Elle reconnaît : « Oui. Enfin ça s’est pas exactement passé comme ça ». L’infirmière lâche : « Oui bah vas y, raconte ». Sa fille dit : « Le but c’était de le faire parler. De lui faire avouer que c’était bien lui qui avait volé l’argent dans les scellés ». Léa confie : « Sauf qu’il a réalisé qui elle était et ça a tourné court hier ». La femme de Patrick explose : « D’accord ! Parce que toi en plus t’étais au courant ? ».

Emilie avoue : « Oui mais c’était mon idée maman ». L’infirmière balance : « Non mais tu te rends compte des risques que t’as pris ? ». Sa fille tente de la rassurer : « Non mais ça va… Kévin n’est pas dangereux »… Babeth hurle : « Il n’est pas dangereux ? Enfin il n’a aucune morale ce mec-là ! Aucun principe ! C’est à cause de lui que Patrick est en taule ! ». Emilie indique : « Lui il dit que non ». La femme de Patrick la questionne : « Et toi tu le crois ? ». Elle révèle qu’elle doute : « Honnêtement, je sais plus ». Babeth pense que Kévin lui a complètement retourné la tête en fait… Léa questionne l’infirmière : « Comment tu l’as appris ? ». Elle répond : « Bah par la mère Belesta figure-toi ! Alors déjà qu’elle ne peut pas nous saquer celle-là. C’est comme si t’avais remis deux euros dans la machine et ça y est c’est reparti pour un tour ! ». Emilie s’excuse.

.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, france•3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)