Kévin au bord du suicide !

18 avril 2019 20:21

Chez les Belesta, Emilie lance à Kévin : « On était pas obligé de se voir. Si tu préférais retourner à l’hôpital pour voir Tom, je comprendrais ». Il réplique : « On se relaye avec mes parents et puis ça me fait du bien de te voir. Ça me change les idées. Et puis ça me fait plaisir ». La sœur de Léa dit : « Ça me fait plaisir moi aussi ». L’adjoint de sécurité demande : « Même si je fais la gueule ? ». Elle répond : « Tu fais pas la gueule. T’es préoccupé. C’est normal. Je serais dans le même état à ta place ». Le fils de Laetitia et Jérôme l’interroge : « T’as un frère ? ».

Emilie confirme : « Et une sœur ». Kévin explique : « Moi je pensais que j’étais fils unique. Et puis y’a deux ans, l’autre Tom il a débarqué avec tes bouquins. Je le détestais à l’époque. J’aurais voulu qu’il disparaisse ». La sœur de Léa le questionne : « Et maintenant ? ». L’adjoint de sécurité avoue : « Si je le perds après avoir perdu Jenny je crois que j’ai plus qu’à me tirer une balle ». Emilie essaie de le rassurer : « Non mais il va s’en sortir ». Kévin a peur : « Je sais pas. J’espère. Le médecin qui était censé le soigner c’est la fille de l’autre connard. Tu sais, le flic. Alors elle va peut-être se venger. C’est pas normal de sortir aussi mal de l’hôpital que lorsque tu y es rentré, si ? ». La sœur de Léa lui rappelle : « Sauf que les médecins serment ». Kévin lui rappelle : « Les flics c’est censé être intègre aussi. Comme quoi ça se passe pas toujours comme on veut ».

.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, france•3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)