Kévin est violemment mis à l’index par ses collègues !

11 avril 2019 11:01

Au commissariat, Eric lance à Léo : « On est d’accord que c’est ton petit protégé qui a balancé Patrick ? ». Il réplique : « Il dit que c’est pas lui ». Le Capitaine Norman lâche : « Mais c’est lui quand même ! ». Ariane se mêle de leur échange : « Evidemment que c’est lui. Qui d’autre sinon ? ». Le Capitaine Castelli dit : « Par contre c’est pas lui qui a mis le fric dans le casier. Ça vraiment j’ai du mal à le croire ». Eric tente de lui faire comprendre : « Tu sais quand on est capable de dénoncer un collègue »… Léo reconnaît : « Oui c’est lamentable je suis d’accord avec toi. Mais piquer les scellés, monter un piège, c’est carrément tordu ». La policière dit : « Ok, ok. Peut-être. On n’a pas dit que c’est lui qui avait fait ça ». Le père de Barbara demande : « Alors comment l’argent est arrivé dans le sac de Patrick ? ». L’ex de Jean-Paul l’interroge : « A ton avis ? ».

Eric indique : « Ariane pense qu’il l’a mis lui-même et qu’il comptait vraiment l’utiliser pour mettre la pression sur le fourgue de Messaoud ». Le Capitaine Castelli n’y croit pas : « Impossible, c’est pas ses méthodes. Je vous le garanti ». Ariane balance : « Tu sais, quand on veut des résultats, on oublie parfois un peu les règles ». Léo lui tient tête : « Toi peut-être mais pas Patrick ! ». Eric est d’accord avec ça : « Moi je pense que c’est Belesta qui l’a mis donc la question elle se pose même pas ». La policière s’emporte contre Kévin : « Tiens, quand on parle du loup ! ». Le Capitaine Norman aussi : « Ça va t’es tranquille ? T’es fier de ton comportement ? Mais vas y détend-toi, pète un coup ! On sait que c’est toi qui a contacté l’IGPN ». Ariane indique : « Mais tu crois quoi toi ? Que les mecs comme Messaoud on les arrête avec le code pénal ? Tu sais, pour attraper les ordures, il faut un petit peu se salir les mains ». L’adjoint de sécurité s’énerve : « Ah ouais, même buter les innocents ? ». Eric dit : « Bah voilà… Ça y est, t’avoues ! C’est toi qui a balancé Patrick. C’est ça ? Putain ! ». La policière termine : « Mais casse-toi dégage, on n’a pas besoin de traite comme toi ici ! ».

.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, france•3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)