Anne profite de la colère de Kévin pour l’instrumentaliser !

08 avril 2019 20:17

Au commissariat, Patrick engage la conversation avec Anne : « Je crois qu’on a quelque chose de sérieux. Elle demande : « Pour loger Messaoud ? ». Il répond : « Un indic a balancé le fourgue qui devait échanger l’argent du braquage contre des dollars. En fait j’aurais besoin d’une commission rogatoire pour la perquisition ». La Commissaire Olivieri dit : « J’appelle la proc. Demain, ça ira ? ». Le mari de Babeth confirme : « Parfait. Je suis sûr qu’on va trouver quelque chose sur place pour faire pression sur le fourgue. J’en suis sûr et certain. Merci ».

Lorsqu’il s’en va, Kévin vient voir Anne : « Comment il peut être sûr de trouver quelque chose ? ». Discrètement, elle lui rappelle : « Je vous l’ai dit, Nebout est le genre de flic à forcer un peu les choses ». L’adjoint de sécurité avoue : « Mais c’est-à-dire ? Je comprends pas »… La Commissaire Olivieri explique : « Disons qu’il s’arrange pour trouver des preuves sur le suspect qu’il veut faire craquer ». Le fils de Laetitia et Jérôme la questionne : « Genre du shit ? ». Elle reconnaît que oui : « Ou des liasses de billets. Généralement c’est directement prélevé dans les scellés au sein même du commissariat ». Le jeune homme est choqué : « C’est des trucs de ripoux ça ! ». Anne reconnaît : « En effet. Mais je vous l’ai dit, il y a des flics qui sont obsédés par les résultats. Ils ont un statut et ne veulent pas le perdre. Ils ont peur de plus être des stars ».

.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, France 3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)