Samia révèle à Eugénie pourquoi elle a mis en place l’application Safe !

01 avril 2019 05:20

Au salon Belles du Mistral, Eugénie réalise une interview vidéo : « Je suis avec Samia, créatrice de l’appli Safe. Pourquoi ce projet ? ». Elle répond : « Je veux que les femmes se sentent en sécurité quand elles se déplacent en ville même dans une rue déserte, même tard le soir ». La journaliste lance : « Mais c’est le rôle de la police ça, non ? ». La prof de self-défense explique : « Bah justement. Cette application est faite pour les aider. J’ai mis en place un partenariat avec le commissariat du Mistral et j’espère faire la même chose avec les autres commissariats de la ville ». Eugénie cherche à savoir : « Alors Safe, comment ça marche ? ». La mère de Lucie annonce : « C’est très simple, quand on télécharge l’application, y’a une touche qui apparaît sur l’écran du smartphone. Donc en cas de problème, il suffit d’appuyer sur cette touche pour donner l’alerte. Et l’application vous géolocalise donc les secours sauront où vous trouver ».

La journaliste poursuit : « Donc la touche est reliée à la police ? ». L’ex-femme de Jean-Paul confirme : « Oui. Au commissariat le plus proche. Et aux autres abonnés de Safe qui sont dans le secteur. Parce que souvent un agresseur prend la fuite quand il y a des témoins. Alors n’intervenez pas mais montrez-vous. Ça peut suffit pour dissuader ». Eugénie la questionne : « Donc si je comprends bien, plus il y aura d’abonnés, plus le service sera efficace ? ». Samia confirme : « Exactement ». La journaliste l’interroge : « Est-ce que c’est payant ? ». La prof de self-défense révèle que non : « C’est totalement gratuit pour les utilisatrices et les utilisateurs. Ce n’est pas réservé qu’aux femmes ». La journaliste trouve que c’est très novateur : « Et comment vous avez été emmené à imaginer ce service d’urgence ? ». La mère de Lucie avoue : « Je crois que ça va vous paraître bizarre mais je crois que j’y pense depuis toujours. J’ai grandi dans les quartiers Nord et quand j’étais petite je me sentais vraiment jamais en sécurité quand j’étais dehors. Et je trouvais ça très injuste ». Eugénie continue : « Et c’est pour ça que plus tard vous êtes devenue policière ? ». Samia reconnaît que oui : « J’avais envie de me sentir utile. Et c’est aussi pour ça qu’après j’ai donné des cours de self-défense. J’ai toujours voulu que les femmes se sentent plus fortes. Et d’autant plus maintenant que je suis maman d’une petite-fille ». La journaliste comprend que pour elle Safe c’est un aboutissement. Samia termine : « Si ça marche j’aurais l’impression d’avoir accompli la mission que je m’étais fixée. Peut-être même plus un rêve d’enfant ». Eugénie la félicite.

.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, france•3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)