Barbara est déterminée à trouver un plan pour empêcher Alison de partir !

10 janvier 2019 02:35

A la coloc, Abdel apprend à Barbara que Mathias a prévu de partir avant Alison en Nouvelle-Zélande : « Lui demain. Elle dans 5 jours ». La fille de Léo lance : « Ok. Donc ça nous laisse une semaine pour la faire changer d’avis ». L’avocat réplique : « Mais ça change rien… On aurait un mois, ou un an, ça serait pareil ». La cuisinière a une idée : « J’ai envie d’appeler sa mère ou sa sœur. Elles pourraient peut-être nous aider ». Le fils de Karim ne le pense pas : « Alison elle est comme toi. Elle est entière. Quand elle a quelqu’un dans la peau, elle fait tout pour lui et personne ne peut l’arrêter ».

Barbara pense qu’il peut faire quelque chose. Abdel confie : « Je sais ce que t’en pense. Et figure-toi que j’ai même essayé de t’écouter. J’ai tenté de lui parler vendredi et ça a merdé ». Elle le questionne : « Et tu lui as dit quoi exactement ? ». Le jeune homme révèle : « Je lui ai dit que je tenais à elle. Elle m’a bien expliqué qu’elle n’en avait rien à foutre de ma gueule. C’est à me demander si elle a bien eu des sentiments pour moi à un moment ». Barbara l’arrête : « Tu peux pas penser ce que t’es en train de dire là ! Tu te rappelles de tout ce qu’elle a fait pour toi ou quoi ? ». Le fils de Karim écourte leur conversation. La fille de Léo lui suggère de trouver un truc pour empêcher Alison de s’échapper du Mistral. Il termine : « Oui. Ça marche ». Quand elle part, Abdel appelle Yohan Cortez qui lui fixe un rendez-vous dans la journée…

.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, france•3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)