Babeth encourage Léa à se battre pour son amour

21 août 2018 00:44

A l’heure du petit déjeuner à l’appartement Nebout, Babeth remarque que Léa prend 5 tasses de café et lui conseille d’y aller doucement même si elle n’a pas fermé l’œil de la nuit. Sa fille est dégoûtée : « Comment j’ai pu en arriver là ? ». Sa mère tente de la rassurer : « T’as fait ce que t’as pu ». Le Docteur Nebout poursuit : « J’ai sacrifié Camille pour sauver l’hôpital et résultat j’ai tout perdu : Mes amis, mon boulot et la femme que j’aime ». La femme de Patrick tente de la persuader du contraire : « Tu rigoles ! T’as rien perdu du tout ! ». Léa confie : « J’ai été odieuse avec elle et je n’ose même pas penser à l’accueil que je vais avoir en arrivant à l’hôpital tout à l’heure. Ils me détestent tous. Et ils ont raison. Toute cette merde, c’est de ma faute ».

Babeth indique : « Non. Désolée. Tu as trouvé le courage de quitter Camille et Laurent continue de faire du mal à Marseille-Est. Alors non. Ce n’est pas toi qui est responsable de ce qui arrive à l’hôpital. Tu vas voir Camille et tu lui dis que tu l’aimes ». Léa pense que c’est une mauvaise idée : « C’est trop tard. Puis c’est trop compliqué ». Babeth lui fait une révélation : « Moi quand je suis tombée amoureuse de Patrick, tu crois que c’était pas compliqué ? J’ai failli le quitter dix fois Patrick. Ça aurait été tellement plus simple de revenir avec ton père ». Le Docteur Nebout lâche : « Heureusement que tu ne l’as pas fait. Tu aurais été malheureuse et nous aussi ».

.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, france•3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)