Mario retient Anne pendant que les jeunes tuent Stan !

25 juin 2018 22:20

Alors qu’il est sur son lit dans sa chambre d’hôpital, Stan voit débarquer Olga et Lucas : « Qu’est-ce que vous foutez là ? ». La prostituée sort une arme qu’elle pointe vers lui. Le mac lâche : « Je savais que vous alliez venir ». Elle balance : » Depuis le temps que j’attends ça ». Il l’invite à tirer : « Tu finiras le boulot que j’ai commencé ». Olga lui ordonne de fermer sa gueule. Dans le couloir, quand Anne s’apprête à entrer dans la chambre, Mario, qui monte la garde, la retient : « Attendez. Ce n’est pas le moment. En fait, il y a une infirmière qui lui lave les fesses ». La Commissaire demande : « T’es qui toi ? ».

L’adolescent répond : « Un pote. En fait Stan m’a appelé pour que je lui ramène des fringues ». Pendant ce temps, Olga lance à Stan : « Regarde-toi, tu ne vaux plus rien ! ». Le mac la provoque pour qu’elle tire maintenant. La jeune femme agacée : « Ferme ta gueule putain ! C’est moi qui te bute, ok ? C’est pas toi qui décide ! C’est moi qui tient le flingue ! Tu vous a vendu comme des esclaves, tu as failli tuer Lucas, donc maintenant tu vas crever ! ». Ce dernier conseille à sa sœur de tirer au plus vite. Dehors, Mario interroge Anne : « Et vous vous êtes qui ? ». Elle répond : « Commissaire Olivieri ». L’adolescent poursuit : « Je ne vous crois pas. Vous êtes trop jolie pour ça ». Anne perd patience : « Arrête ton cirque ! Laisse-moi passer ! ». Martin lui conseille de respecter l’intimité de Stan ».

.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, france•3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)