Anne trouve que Sacha et Léo font n’importe quoi !

06 juin 2018 20:43

Au commissariat, Sacha confie à Anne que sa copine tient un hôtel et qu’en ce moment ils hébergent des gamins qui vivent dans la rue : « Des pickpockets ». Léo lance : « Ça je vous avais dit que c’était une connerie ». La Commissaire lâche : « Attendez, je ne comprends pas… C’est quoi cette histoire ? ». Le journaliste du site d’infos « Massilia News » confie : « En fait j’ai découvert une bande de gamins dans un squat. Ils vivent sous l’emprise d’un mac. J’ai voulu les mettre à l’abri à l’hôtel. Du coup, il m’a envoyé quelqu’un pour récupérer ses petits soldats ». Anne cherche à en savoir plus : « Il exploite les jeunes, c’est-à-dire ? ».

Le compagnon de Luna avoue : « Il prostitue la plus âgée et il force les autres à voler ». En se tournant vers le Capitaine Castelli, la Commissaire l’interroge : « Et vous, vous étiez au courant ? ». Le père de Barbara reconnaît que oui : « J’ai essayé de convaincre Monsieur de faire une déposition mais en l’absence d’infraction constatée, je ne pouvais pas le forcer ». Le journaliste du site d’infos « Massilia News » dit : « On a juste tenté de gagner la confiance de cette gamine pour coincer le type qui exploite la bande, c’est tout ». Anne est agacée : « Ça n’a pas marché… C’est très étonnant ! ». Sacha poursuit : « Il s’en est pris à elle physiquement. Ça plus mon agression, je suis venu porter plainte ». La Commissaire balance : « Effectivement, il est temps d’arrêter de faire n’importe quoi ! Donc, vous allez appeler les services sociaux tout de suite ».

.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, france•3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)