Après la prise d’otages, Franck va bien mais reste traumatisé

16 mai 2018 07:45

Après la prise d’otages, à l’hôpital, Léo interroge Franck pour savoir comment il a fait pour savoir que la ceinture d’explosifs de Bastien Rondo était fausse. Il explique : « Il y avait du polystyrène qui dépassait sous l’aluminium. Le type avait dû faire ça en 5 minutes ». Le Capitaine Castelli demande : « Vous avez déjà été confronté à ce genre de situation ? ». Il confie : « Non. Bien sûr que non. J’ai pas réfléchi. J’ai fait ce qui me paraissait le mieux ». Le père de Barbara le laisse et l’invite à venir au commissariat pour signer sa déposition. Quand Gabriel arrive, Franck lance : « Je ne comprends pas pourquoi tout le monde me jette des fleurs comme ça ».

Le Docteur Riva lui indique : « Grâce à toi, les flics sont intervenus ». Le beau-père d’Emma poursuit : « Grâce à moi ou à cause de moi ? Si je n’avais pas dit que l’homme portait de faux explosifs, il ne se serait pas flingué ! ». Le mari de Thomas tente de lui faire comprendre qu’il l’aurait tué et Céline aussi. Après avoir vu le résultat de sa radio, il lui annonce que tout va bien médicalement : « Mais après ce genre de choc il peut y avoir des conséquences psychologiques ». Gabriel remarque qu’il est totalement perdu dans ses pensées et tente de le secouer. L’électricien demande : « Et Céline, t’as des nouvelles ? ». Le Docteur Riva lui apprend qu’elle est un peu secouée : « D’après ce que j’ai compris, le type a failli lui tirer dessus ». Franck termine : « Je ne crois pas qu’il l’aurait fait ».

.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, france•3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)