Carole Leconte empêche les policiers d’intervenir dans la planque d’Abdel et des Liberati

04 mai 2018 09:52

Alors qu’elle arrive au commissariat, Carole Leconte tombe sur les policiers qui partent en intervention : « Vous allez où comme ça ? ». Jean-Paul annonce : « Un témoin a repéré les Liberati et Fedala ». Elle est étonnée : « Attendez… Qui ? Et où ? ». Il révèle : « Dans un centre sportif désaffecté ». La substitut du procureur balance : « Ce n’est pas votre secteur. C’est à la gendarmerie de s’en occuper ». Ariane lâche : « Ouais bah on leur enverra un faire part ». Carole Leconte est agacée : « Stop ! Vous ne bougez pas ! Vous attendez mes ordres ! ». Le Lieutenant Boher indique : « Attendez ! On a un témoin qui a reconnu Fedala ! Si ça se trouve dans une heure il sera parti. On doit foncer ».

Sa compagne partage son avis : « C’est notre collègue qui a été abattu. C’est notre affaire ! ». La nouvelle substitut du procureur est catégorique : « Il n’est pas question que vous alliez régler vos comptes avec l’assassin du Commandant Nebout. C’est à la justice de le juger ». Ariane perd patience : « On ne veut pas régler nos comptes. On veut l’arrêter. Et là on est en train de perdre du temps en fait ». Carole Leconte refuse de les laisser partir : « Aucune intervention sans mon accord. Est-ce que c’est clair ? ». Ils restent alors au commissariat…

.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, france•3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)