Anne fait face à Babeth qui se montre glaciale avec elle !

02 mai 2018 00:16

Anne passe voir Babeth à son domicile : « Je me suis dit que ça serait mieux comme vous n’avez pas répondu à mon mail ». L’infirmière reconnaît : « Oui. J’ai complètement oublié ». La Commissaire poursuit : « Je comprends que vous ayez autre chose à penser mais vous avez droit à la pension de Patrick et ça serait dommage de ne pas la demander ». La mère de Léa (qui sait qu’en réalité son mari est vivant) dit qu’elle a le temps encore pour les démarches. Anne confie : « Oui mais c’est tellement long qu’il vaut mieux faire la demande tout de suite ». Elle lui remet le formulaire qu’elle a déjà complété et l’invite à le signer : « Je l’enverrai si vous voulez ». Babeth qui lui reproche toujours d’avoir eu une aventure avec Patrick balance : « Vous ne vous êtes pas trompée sur le nom de la veuve au moins ? ». La Commissaire est surprise : « Je comprends que vous soyez fâchée contre moi. J’aurais peut-être mieux fait de la fermer. Mais vu les circonstances, je me suis dit qu’on pourrait peut-être… ».

La fille de Yolande et Jocelyn la coupe : « Faire la paix ? Porter le deuil ensemble ? Je pense pas, non ! ». Anne jure qu’elle fait tout son possible pour l’aider. Babeth reste froide : « Je vous remercie. Mais je pense que ça va aller ». La Commissaire lâche : « Je n’aurais pas dû venir ». Babeth est d’accord. La Commissaire lui explique : « Vous savez, Patrick comptait énormément pour nous au commissariat. Pas seulement pour moi. Alors il ne faut pas que ce que je vous ai raconté interfère avec le souvenir qu’on a tous de lui ». L’infirmière annonce : « Je pense qu’on aura l’occasion d’en reparler ». Quand Léa arrive, sa mère lui apprend : « La Commissaire fait tout ce qu’elle peut pour nous aider à surmonter la mort de Patrick ». L’interne dit : « C’est très gentil de votre part. Je suis certaine que de là où il est, il est très sensible à votre geste ». Avant de s’en aller, Anne souligne : « Je vous trouve très courageuses ».

.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, france•3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)