Jean-Paul n’arrive toujours pas à croire qu’Abdel soit un tueur !

01 mai 2018 14:34

Ariane et Jean-Paul retirent les scellés du studio d’Abdel. La blonde lance : « Et voilà… L’enquête est terminée… Plus qu’à attendre le procès ». Son compagnon réplique : « Oui enfin. Il y a quand même des zones d’ombre ». Ariane demande : « C’est de ça qu’elle est venue te parler Samia avant-hier quand elle est passée au commissariat ? ». Il dément : « Non. Elle voulait qu’on règle un problème de garde pour Lucie pour le week-end prochain ». La policière s’énerve : « Et il n’y a pas de téléphone pour ça ? Pourquoi tu me raconte des bobards ? T’as pas confiance en moi ou quoi ? ». Il avoue : « Bon, ok, d’accord. Elle voulait savoir si une opération était en cours. Elle a vu des collègues tourner autour d’une maison. Je lui ai dit que je n’étais pas au courant ». Ariane balance : « Mais putain sérieux mais elle n’a que ça a faire que de venir remuer la merde tout le temps ! ».

Jean-Paul révèle : « Franchement moi aussi je trouve ça bizarre. Abdel qui tue Patrick : c’est complètement dingue ! ». Sa compagne tente de lui faire comprendre : « Le pourrit qui a tué Nebout, c’est pas le gosse que t’as connu. Fedala, c’est devenu quelqu’un d’autre ». Le Lieutenant Boher lui demande de reconnaître qu’il y a des manquements dans le dossier. Elle souligne : « Ce que tu cherches c’est une autre vérité mais ce n’est pas possible ». Jean-Paul découvre le bouquin qu’il a offert à l’avocat lorsqu’il s’est inscrit à la FAC de droit… Alison arrive en disant qu’elle souhaite se renseigner puis repart aussitôt…

.

Plus belle la vie fait battre le cœur des téléspectateurs depuis 2004. La série tient toujours sa promesse de divertissement et d’émotions, alliant suspense, romance, comédie et sujets de société. C’est une histoire mais aussi un espace où l’on se retrouve face à la vie de tous les jours, dans une réalité sociétale quotidienne et multiculturelle, ouverte et multiple.

Les médias utilisés sur ce site appartiennent à Telfrance, france•3 et à leurs auteurs.

© PBLV-plusbellelavie.fr (2004 – 2020)